VISUALYS IMMOBILIER : Visualys - Page 28 | VISUALYS IMMOBILIER immobilier allauch , immobilier marseille , immobilier marseille , immobilier marseille , immobilier plan de cuques , immobilier marseille immobilier Allauch, Marseille - Appartement, Bureaux, Cession de bail, Entrepôt / Local industriel, Entreprise, Fonds de commerce, Immeuble, Local commercial, Local d'activité, Lotissement, Maison, Maison de village, Parking / box, Programme Neuf, Terrain, Terrain de loisirs, Villa, - Allauch, Marseille - Visualys Immobilier à Allauch, agence immobilière, spécialiste dans les transactions immobilières, achat, vente et location de biens immobiliers
Espace client 
Espace client
Créer un compte /  Mot de passe oublié ?

TROUVER votre bien

En savoir + sur assainissement


assainissement
                         Le Saviez Vous ?
LA FRANCE COMPTE ENVIRON
5 MILLIONS DE LOGEMENTS
DIPOSANT D'UN SYSTEME D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT 80% SERAIENT
DEFECTUEUX ET/ OU MAL ENTRETENUS
 
ETES VOUS CONCERNEZ ?

VENDEUR : OUI 
BAILLEUR : 
NON 
SYNDIC : NON 

image

 

EN BREF...
 

Un nouveau diagnostic est obligatoire depuis le 1er janvier 2011 : le diagnostic « état des installations d’assainissement non collectif ». Vous êtes concerné si vous n'êtes pas raccordé au tout-à-l’égout.
Le diagnostic assainissement doit dater de moins de trois ans au moment de la signature de l’acte de vente.

 

image
POURQUOI ?

L’objectif est écologique : s’assurer que nos eaux usées domestiques sont correctement traitées avant d’être rejetées dans la nature, et donc éviter de polluer les sols, les nappes phréatiques, les cours d’eau.
 

Le diagnostic assainissement certifie le bon fonctionnement de votre installation d’assainissement, le dispositif de traitement de vos eaux usées domestiques (eaux des toilettes, de la salle de bain, de la cuisine, de la machine à laver, etc.).

 

Il est à annexer à la promesse de vente ou, à défaut, à l’acte authentique de vente.

La loi du 30 décembre 2006 relative à l'eau et aux milieux aquatiques le rendait obligatoire en cas de vente à compter de 2013, mais la loi dite « Grenelle 2 » a avancé cette obligation au 1er janvier 2011. 






  
  image
 QUAND ?
 EN CAS DE VENTE  
Lorsque les biens à vendre ne sont pas raccordés à un réseau public de collecte des eaux usées,

- soit parce qu’ils se trouvent dans une zone d’assainissement collectif sans y avoir été raccordés par le propriétaire,
- soit parce qu’ils sont situés dans une zone d’assainissement non collectif,

le diagnostic de l’installation d’assainissement non collectif (ANC) est obligatoire depuis le 1er janvier 2011 (article L. 1331-11-1 du code de la santé publique).
Il doit être annexé dès la signature du compromis.


Et si l'installation d'assainissement n'est pas conforme?

En cas de non-conformité de ladite installation lors de la signature de l’acte authentique de vente, l’acquéreur devra faire procéder aux travaux de mise en conformité dans le délai d’un an après ledit acte de vente.

 
En revanche, aucun texte n’impose au vendeur d’annexer au contrat de vente un certificat attestant du contrôle du raccordement de son bien au réseau public de collecte des eaux usées.

L’information de l’acquéreur relève, dans ce cas, soit d’un arrêté municipal prescrivant un contrôle préalable systématique du raccordement à l’occasion de la vente du bien ; soit en l’absence d’arrêté, de l’obligation générale d’information incombant au vendeur comme du devoir de diligence et de conseil de l’agent immobilier, sous peine de risque de responsabilité.

Si l’immeuble est en copropriété et que le contrôle du raccordement a déjà été effectué via le syndic à l’issue d’une résolution votée en assemblée générale, il suffira pour le vendeur de se procurer le rapport technique auprès de celui-ci.

A défaut, il reviendra au vendeur, ou à son mandataire, de faire diligence auprès des services de la commune compétents afin de procéder à un contrôle en vue d’une parfaite information de l’acquéreur.
Il est recommandé au vendeur de communiquer l’ensemble des diagnostics dès la mise en vente afin de déterminer la valeur réelle de son bien.

  image

COMMENT ?

 

Le technicien viendra sur place pour vérifier que votre installation est réglementaire, qu’elle fonctionne bien, qu’elle est correctement entretenue, etc.
Le cas échéant, il fera figurer dans son rapport les risques de nuisances environnementales et sanitaires et la liste des travaux nécessaires.

 
C'est un examen visuel des parties de l'installation accessibles, visibles et susceptibles d'être démontées sans outil.

Le contrôle portera essentiellement sur la conformité, le bon fonctionnement et l'entretien de l'équipement.
 
 
Il appartient au propriétaire de mettre à disposition tous les éléments (plans, schémas d'implantation, certificats d'entretien/vidange...) et le libre accès aux trappes de visite.
 
En aucun cas le technicien ne pourra se prononcer sur l'état ou la conformité des éléments enterrés ou non visibles.
  retour